LE LEXIQUE

Histoire qu'on parle bien des mêmes choses :

Réplique : ça ressemble à une arme, mais en vrai ça crache des billes. C'est pour éviter de tuer les gens quand on joue avec...
Aeg : réplique alimentée électriquement.
Gbb ou nbb : pistolet dont les billes sont projetées au gaz. Les gbb ont une culasse mobile comme les vrais. Les nbb non.
Hop-up : système tout con consistant à placer un joint qui va coller un effet à la bille pour lui permettre de garder une trajectoire rectiligne le plus longtemps possible. Se règle, parfois.
Hi-cap/Mid-cap/Low-cap : chargeurs pour les répliques type aeg en principe. Grande (jusqu'à 300-400 billes), moyenne (une centaine) ou petite (de 20 à 50). Ces derniers sont plébiscités par la gunac, mais ne sont pas obligatoires.
Milsim : abréviation de "military simulation". Quand vous vous retrouvez avec trop de gens en kaki, vous êtes dedans. Nous c'est pas trop notre truc à la Gunac.


BUDGET

Il faut bien se mettre en tête que quand on s'équipe, on n'achète pas que sa réplique. Il faut penser aux protections oculaires (voire faciales) et aux consommables (billes, et éventuellement gaz et/ou batterie). Pour ce qui est des fringues, quelque chose d'un peu couvrant et près du corps, mais il n'est pas nécessaire d'investir tout de suite si on a des vêtements sacrifiables dans notre garde-robe. Si l'on part du principe que vous voulez commencer sans vous ruiner, la réplique ne devrait coûter qu'entre 80 et 150€ si vous tablez sur du gbb ou de l'aeg. On trouve des snipers et des pompes pour moins cher que ça. Les lunettes et batterie sont parfois fournies avec, mais vérifiez : une paire de lunette à 5-10€ fera l'affaire, et les batteries ont des prix variant de 20 à 50€. Une bouteille de gaz ou de 3000 billes couteront aux alentours de 10 à 15€. Quoi qu'on en dise, préférez la bille bio.

LE STYLE

La première chose à savoir quand on veut s'y mettre, c'est identifier son type de jeu. On évite d'acheter une réplique simplement pour sa gueule d'enfer si on ne veut pas prendre le risque de se retrouver frustré suite à de nombreuses déconvenues quand il s'avère que la dite réplique ne convient pas.

L'Eclaireur : si on est du genre un peu mobile avec un minimum de souffle, qu'on a pas peur des contournements bien porcs, on peut se contenter d'une réplique de type pistolet ou pistolet-mitrailleur afin de garder une certaine liberté de mouvement. Savoir se déplacer permet de faire l'impasse sur les répliques d'assaut plus chères que l'airsofteur lambda possèdera : la mobilité est en effet assez importante. En affrontement direct contre des aeg ou sur terrain dégagé, en revanche, l'éclaireur va galérer, car la portée, la cadence et la capacité en billes de sa réplique sera en deçà.
Exemples de répliques : mp5k (Galaxy ou Cyma pour pas cher, Marui pour plus cher), ak krinkov (Jing gong ou Cyma de mémoire), p90 (Marui, King ARms ou Classic Army pour pas si cher que ça) -> ce sont des répliques électriques (surveillez le poids de la réplique si vous la voulez en métal : parfois le plastique est une bonne alternative pour peu que vous ne soyez pas un golgoth), mais KWC, Marui et maintenant WE font des répliques de poing au gaz qui marchent très bien !
Eclaireurs à la Gunac : Springbox (duo de flingues), Tique (psitolet-mitrailleur et flingue à silencieux), Licorne (flingue)

Le Bourrin : si vous êtes du genre à foncer dans le tas sans poser de question, un minimum costauds, les shotguns sont vos meilleurs amis. Préférez les versions qui tirent les billes 3 par 3. Ca vous donnera du répondant face à des aeg d'assaut. Ces derniers sont tout aussi exploitables. N'hésitez pas à envisager de transporter plusieurs répliques. Si vous êtes balèze, vous servirez aussi de soutien pour vos collègues qui se retrouvent en carafe, qu'ils soient en manque de bille, de gaz ou de réplique : ils pourront se réapprovisionner sur vous.
Exemples de répliques : la série de fusils à pompe Double Eagle ou ASG, vraiment pas chère, et celle de Cyma aussi, qui a le mérite d'être déclinée en métal, plus solide. Attention : les pompes sont parfois dures à actionner : à proscrire pour les crevettes parce que pomper ça use les bras... Le bourrin peut se laisser tenter par une grosse réplique de soutien type M-60, mais c'est pas pratique et plutôt cher. Par contre ça en jette, c'est clair. C'est aussi typiquement le type de joueur qui voudra coller un lance grenade sous son aeg, accessoire jouissif à courte portée...
Bourrins à la Gunac : Tito (shotgun et plein de flingues), Mojo (duo de shotguns et flingue), Batavia (shotgun, flingue et aeg de soutien), Panda (fusil d'assaut et poêle)

Le Sniper : vous avez une bonne vue et une bonne perception de l'espace. Et en plus vous êtes patient et discret et n'avez rien contre un peu de camping. Ou alors vous êtes carrément radin en billes. Dans tous les cas, ce style est fait pour vous. Le sniper a le mérite de surprendre à des distances là où les autres répliques ne sont plus efficaces. Et aligner quelqu'un dans une lunette a ce je ne sais quoi de jouissif. Pour les courtes portées, le snipe est évidemment trop puissant, alors il peut être utile d'investir dans un gbb en renfort et ainsi gagner en réactivité si on se fait surprendre.
Exemples de répliques : les Well reprenant les fusils Mauser sont vraiment bons pour leur prix. Tant qu'on en prend soin. Il est conseillé de rester sur un fusil à rechargement manuel : plus fiables et réalistes. Comme pour le pompe, assurez-vous de ne pas galérer pour réarmer. Et méfiez-vous du poids de la bête. Optez pour un petit gbb (Marui, KWC, KSC, KWA, si vous avez les moyens, ou WE et ASG pour un rapport qualité prix sympa).
Snipers à la Gunac : Cro (fusil sniper), Noo (fusil sniper), Moune (fusil sniper, flingue)

Le Soldat : grand classique, équipé d'un aeg lui donnant une bonne cadence, c'est le plus équilibré, mais aussi le moins spécialisé : moins mobile que l'éclaireur, moins longue portée que le sniper, moins équipé que le bourrin. L'équipement sera plus cher mais aussi plus polyvalent : grande contenance de billes, possibilité de tirer en rafale (attention : elles sont limitées au sein de la Gunac) portée/précision de bonne facture... Les déplacements consisteront essentiellement de passer d'un couvert à l'autre, et la versatilité de cette configuration est idéale pour répondre à n'importe quelle situation. Dans 9 cas sur 10, l'airsofteur moyen choisira ce profil-là.
Exemples de répliques : difficile d'en trouver des pas chères, mais Cyma et Jing Gong encore une fois font de bonnes choses. Les grosses marques : ICS, Marui, Classic Army, VFC... si vous tapez dans une AK, ça sera souvent moins cher. Les M4 sont tellement déclinées que pareil : ya tous les prix. Les répliques plus spécifiques seront pas données : G36, Famas, Steyr Aug, FN2000, etc.
Soldats à la Gunac : J. (pistolet mitrailleur, flingue), Troubadour (fusil d'assaut)


PENSER AUSSI

Si vous partez sur une seule réplique, il est de bon ton de prévoir des chargeurs en spare. Ils seront pas donnés pour les gbb, mais plus abordables en spring et aeg.
Protégez le visage si possible, mais attention à la buée. Il existe des sprays antibuée qui marchent très bien. Si vous avez des lunettes de vue, vous risquez de galérer, mais il est possible de les placer sous le masque. Jamais d'antibuée sur les lunettes si les verre sont antireflets.
Les répliques peuvent être en métal ou en plastique dit "abs". On sera tenté de prendre du tout métal pour le côté réaliste et solide, mais il faut garder à l'esprit qu'une réplique en abs est plus légère et donc plus maniable et moins contraignante... il faut juste ne pas s'asseoir dessus.
Pour les répliques, surveillez les soldes et regardez plusieurs sites si vous achetez en ligne. Ya parfois des écarts de prix hallucinants.

La puissance des répliques d'airsoft est parfois exprimée en joules, mais souvent en fps. Dans tous les cas, 1j correspond EN GROS à 300fps et des brouettes, et c'est parfaitement jouable. Approcher les 2j (400fps et plus) signifie qu'il faut éviter à tout prix de tirer à moins de 5m, parce que là ça peut piquer très fort. Un petit aperçu des puissances : 250-300fps : puissance moyenne d'un gbb ou d'un pompe qui tire 3 billes ; 280-340fps : puissance moyenne d'un aeg, d'un pompe qui tire une seule bille ou d'un nbb (flingue à gaz sans culasse qui bouge au tir) ; 350-400 : puissance d'un pistolet au Co2, raison pour laquelle on les voit peu. Il est possible de régler la vanne pour réduire la puissance et économiser des cartouches de Co2, mais ça demande un certain savoir-faire... 380/450 : puissance d'un snipe. Au-delà, ça n'est plus une réplique d'arme. C'EST une arme.


LES TRUCS A NE PAS FAIRE

Votre réplique marche ? Ne l'ouvrez pas sans raison.
Regardez des tutos, yen a plein. Et ne perdez pas les p'tites vis.
Ne cherchez pas l'upgrade à tout prix : c'est souvent ce qui se trouve derrière la crosse qu'il faut remettre en cause... ;)